Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Satkaon :: Habitations :: Appartements :: Chez Judas Rawlings
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Lun 10 Juil - 16:15

Un traitement... particulier ?
ft. Judas Rawlings
_________________________________________________

Libéré de ses chaînes, Isamu avait rapidement rejoint son repère.  Le chef Insoumis avait repris le contrôle de ses quartiers mai il ne fallait pas se voiler la face, les récentes décisions prises par ce dernier avaient fragilisé son groupe. Son retour, aussi triomphant pouvait-il être, n'allait pas suffire pour regagner la confiance de ses hommes. Le Leader le savait très bien et il comprenait cela. Heureusement pour lui, les partisans les plus fidèles avaient réussi à maintenir une certaine cohésion au sein du groupe afin d'éviter toutes mutineries ou révoltes.

Tout naturellement, à peine arrivé, les premiers mots d'Isamu furent adressés à ses hommes auprès desquels il s'expliqua et s'excusa avec sincérité. Un geste plutôt apprécié par les hommes présents. Malgré ce discours, le jeune homme avait toujours en tête de retrouver Candice. Il allait néanmoins laisser les Insoumis en dehors de cela et mener cette action seule.

La position de la jeune demoiselle lui était encore inconnue. Elle était libre, il en était sûr. L'homme qui l'avait libéré de sa prison n'avait pas été formel mais Isamu en était persuadé. Vinur avait réussi à la retrouver et d'une quelconque façon, ensembles, ils avaient fui la Cathédrale. Il ne fallait donc que les localiser désormais. Mais avant ça, Isamu devait régler un autre problème.

En effet, lors de la mission, Vinur avait frappé Isamu d'une onde électrique qui avait inhibé tous les récepteurs à douleurs de ce dernier. Si cela avait un côté pratique, cela empêchait surtout Isamu de contrôler son pouvoir ce qui l'handicapait tout particulièrement. Si l'effet s'estompait légèrement d'heure en heure, il allait falloir plusieurs jours au Capitaine pour récupérer la maîtrise totale de ses pouvoirs télékinétiques. Un temps qu'il n'avait pas... pas du tout.

Sur les bons conseils de l'un de ses hommes, Isamu décida d'aller voir un thérapeute vivant à Satkaon. Un certain Judas Rawlings. La particularité de cet homme venait du fait qu'il était aveugle. Un point plutôt positif lorsque vous êtes la personne la plus recherchée de la cité. Ce n'était néanmoins pas un médecin à proprement parler mais un masseur. Mais n'ayant pas le temps de faire le difficile, Isamu accepta cette proposition.

La nuit fut brève. Isamu profita de ses habituelles insomnies pour bander ses nombreuses blessures dont particulièrement ses poignets etmains fortement écorchés par les chaînes de la prison. Il profita ensuite du petit matin, alors que les ruelles de Satkaon n'étaient pas trop bondées pour rejoindre le fameux cabinet. Par chance, ce dernier semblait déjà ouvert et l'Insoumis toqua à la porte avant de pénétrer dans la petite pièce servant d'entrée.

La décoration était modeste, plutôt simple mais un certain calme s’en dégageait. Une douce odeur imbibait l’endroit. Se raclant d’abord la gorge, le chef Insoumis prit la parole :

« Bonjour ?... Il y a quelqu’un ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain à don
Humain à don
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2017
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Lun 10 Juil - 18:56
Il était tôt. Un peu plus que d'habitude. Judas le savais car, une fois sur le balcon, il n'entendais pas le bruit habituel du quartier. Il aimait beaucoup ces moments de quiétude durants lesquels la fraicheur de la nuit voletais encore dans l'air, portes par des relents de charbon.

Il abandonna son promontoire lorsqu'il sentis l'air se réchauffer et qu'il entendis les portes claquer. Il était temps pour lui aussi de se mettre au travail. Il se prépara, enfilant un ensemble doux qui, lui avait-on dit, était blanc. La coupe était la même que ceux qu'il utilisait dans son ancienne école mais avait un col relevé qui "cachait" un peu sa nuque. Une fois descendu sur son lieu de travail, il fit méthodiquement le tour des pièces, ouvrant fenêtres et volets et rangeant ce qui avait besoin de l'être. Chaque jour il remerciait l'Ile pour lui avoir permis de ne plus avoir besoin de sa canne d'aveugle.

Il se rendis finalement dans son bureau : une petite pièce toujours fraiche dont une façade était en pierre rugeuse comme si elle avait été taillée à même la falaise. Ce qui était impossible éant donné qu'il habitait au plein coeur de la ville. S'adossant au sol avec ses papiers en braille, il entreprit la fastidieuse tâche de faire ses comptes.

Il n'eu pas le temps de parcourir plus de quelques feuilles lorsque le bruit de la sonette d'entrée, une cloche formée par deux coquillages, retentit. Il entra dans la pièce au moment ou une voix qu'il trouva faiblarde mais ferme demandait au vide si quelqu'un était là. Il se réparti donc d'un grand sourire et répondis d'une voix douce en avançant vers la voix:

- "Bonjour. Je suis Mr Rawlings, je suppose que vous êtes là pour un massage. Pouvez-vous vous rapprocher s'il vous plait et m'expliquer de quoi vous avez besoin."

Il se voulait rassurant, c'était un nouveau client et dans le coin rare étaient les hommes qui acceptaient de venir le voir et les rares qui passaient venaient à ce genre d'horaires : trop tôt pour être vus et raillés par leur comparses. Celui-ci néanmoins ne sentait pas les parfums musqués que portaient habituellement ses clients mais quelque chose de plus metallique. Il se força à garder son air de façade pour ne pas froncer les sourcils : l'odeur était bien trop ténue pour qu'il puisse l'attribuer à quelque chose.

Avant que le jeune client ne puisse répondre, il lui fis signe de se diriger dans la seconde pièce : celle dans laquelle se trouvait l'espace de massage. Habituellement il ne se trompais pas dans la direction à indiquer grâce à son don mais il avait tout de même fais accrocher un panneau afin d'indiquer aux nouveaux venus le chemin à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Lun 10 Juil - 20:20

Un traitement... particulier ?
ft. Judas Rawlings
_________________________________________________

Fraîchement libéré de ses chaînes, Isamu n'avait aucunement perdu de vue l'objectif qui l'animait depuis quelques jours. Sa brève incarcération lui avait néanmoins permis de faire la part des choses et comprendre que sa quête ne pouvait affecter plus longtemps les Insoumis. De ce fait, c'est en solitaire qu'il avait décidé de poursuivre son fardeau. Pour ce faire, Isamu se devait de récupérer le plein pouvoir de ses aptitudes encore altérées par l'entrave de Vinur. Ce besoin l'amena donc à emprunter la porte d'un thérapeute de Satkaon. Si l'homme en question n'était pas médecin, il avait toutefois la particularité d'être aveugle, ce qui arrangeait notre héros.

Une fois dans l'entrée du petit mais bel appartement, Isamu avait rapidement observé les alentours avant de prendre la parole. Très rapidement, des bruits de pas se firent entendre, probablement déjà alertés par les coquillages qui révélèrent son arrivée. Un individu se présenta alors dans l'encablure d'une des portes accessibles via l'entrée. Il était plutôt grand, d'origine africaine probablement et arborait un large sourire sur son visage. Il était vêtu d'un ensemble de la fonction de couleur blanche d'une rare propreté. Un léger col se refermait au niveau de son cou lui donnant alors une certaine prestance. Sans pouvoir réellement expliquer pourquoi, l'inconnu renvoyait une image très positive mais aussi réconfortante. D'abord sur ses gardes, Isamu relâcha toutes tensions face à l'individu qui se présenta avec politesse et courtoisie.

- "Bonjour. Je suis Mr Rawlings, je suppose que vous êtes là pour un massage. Pouvez-vous vous rapprocher s'il vous plait et m'expliquer de quoi vous avez besoin."

Isamu se baissa par réflexe, bien trop habitué aux traditions nippones, et s'avança vers son hôte d'un pas sûr. A mi-distance, le thérapeute invita alors son client à rejoindre une salle. Le regard de l'Insoumis suivis alors le signe indiqué pour terminer sa course sur une panneau indiquant la direction de l'espace massage.

La pièce était bien plus grande que l'entrée. La lumière y était abondante et le léger courant d'air qui la parcourait faisant danser les doux parfums présents. La décoration était sobre mais avait son charme, aussi ironique que cela pouvait être pour une personne aveugle. Dans sa globalité, la salle renvoyait la même impression que son propriétaire.

Isamu s'arrêta alors non-loin de la table de massage avant de se tourner vers Mr Rawlings, répondant à la question précédemment posée par ce dernier. Bien évidemment, l'Insoumis avait mis sur pied le discours qui allait suivre. Ce n'était pas vraiment mentir, mais plutôt omettre la vérité, ou la modifier. Toutefois, comme tout cela était le fruit d'une nuit bien réfléchie, le discours qui suivait paraissait bien académique...

- "Je viens vers vous suite à un accident de travail durant lequel j'ai été électrocuté. Par chance, je n'en suis pas mort mais je souffre désormais d'une gêne quelques peu particulières." Isamu marqua une très légère pause, son regard se posant sur le visage de son hôte pour y observer toutes potentielles réactions. "Depuis, je ne ressens plus de douleurs ce qui est fort dérangeant. Après avoir consulté un médecin, ce dernier m'a rassuré que les sensations reviendraient peu à peu et m'a fortement conseillé de venir me faire masser pour maximiser le processus." Un deuxième pause s'introduisit dans le discours avant que l'Insoumis ne le termine. "Pensez-vous pouvoir m'aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain à don
Humain à don
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2017
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Mer 12 Juil - 13:06
Il passa devant moi, entrant de ce fait dans mon espace de perception. A cause de sa voix, je l'avais imaginé plus large . Je me demandais un instant ce qui avait amené ce garçon frêle à venir me voir. Je fermais la porte en même temps que ma curiosité : ses motivations ne me concernaient pas. Je me retournais ensuite pour écouter le jeune homme me décrire ses symptômes.

Sa voix était si plate que je me demandais si il n'étais pas en train de lire ou de me réciter quelque chose. Après tout, parmi mes clientes certaines me sous-entendaient parfois qu'elles étaient infidèles, chacun avait ses secrets. Et si il décidait de m'en parler c'était son droit. Cependant, ce qui me fis froncer les sourcils et l'écouter bien plus attentivement fus sa perte de sensation à cause d'une décharge électrique. Je ne savais pas vraiment comment cela était possible et si c'était possible mais je trouvais ça inquiétant.

Je lui fis donc signe de m'installer avant de m'éloigner vers un coin de la pièce pour aller y récupérer mon matériel. Je lui d'une voix toujours calme :

- "Je vais essayer de vous aider. Mettes-vous en sous-vêtements et dites moi ou vous avez pris ce choc. Souhaitez-vous que je vous masse entièrement ou bien vous souhaitez que je cible une zone en particulier ? Ce n'est pas le même prix."

Tout en parlant je fourrageais dans la petite boite en rotin qui se trouvait sur une table sous la fenêtre afin d'y dénicher l'huile qui me semblait la plus appropriée. Certains de mes collègues faisaient choisir leur huile de massage à leurs clients. Je me réservais ce droit là, jugeant ce qui était le plus approprié à chaque situation. Je savais que c'était un pécher d'orgueil mais après tout, il fallait bien flatter son ego de temps en temps. Je finis par tomber sur ce que je cherchais : une préparation à base d'arnica. Lorsque j'ouvris le flacon, l'odeur se répandis dans toute la pièce, elle était un peu grasse et assez forte mais je l'aimais beaucoup.

HRP:
Désolé, c'est court mais j'ai du le refaier (j'ai perdu le précédent post que j'avais fait). Je me rattraperais au suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Mer 12 Juil - 17:16

Un traitement... particulier ?
ft. Judas Rawlings
_________________________________________________

Après un accueil des plus agréables, Mr Rawlings avait invité son client à rejoindre l’espace de massage. L’homme était souriant, d’un naturel serein et beaucoup de positivité semblait émaner de lui. Ce cocktail coucha les barrières construites par l’Insoumis qui s’exécuta alors sans tarder pour rejoindre la pièce pointée par le thérapeute.

Tout naturellement, l’homme questionna Isamu sur les raisons de sa présence. Préparé à cela, le japonais récita un bref discours qu’il avait mis sur pied toute la nuit. Vous vous en doutez bien, les faits réels furent quelques peu édulcorés pour que la version finale puisse être plus facilement acceptée par l’auditeur. Lors de son récital, l’Insoumis ne quitta pas son hôte du regard. Aucune réaction ne sembla remettre en question l’explicatif. Tant mieux.

Le thérapeute invita ensuite Isamu à s’installer sur la table, ajoutant en se retournant vers ses affaires :

- "Je vais essayer de vous aider. Mettes-vous en sous-vêtements et dites-moi ou vous avez pris ce choc. Souhaitez-vous que je vous masse entièrement ou bien vous souhaitez que je cible une zone en particulier ? Ce n'est pas le même prix."

Par réflexe, l’Insoumis frotta son front avec les doigts de sa main droite. Est-ce que cela avait une réelle importance ? Après un bref silence durant lequel il pesa le pour et le contre, Isamu répondit :

- « Un arc électrique m’a frappé au niveau front… Je vous laisse libre choix selon vos sensations pour la manière de me traiter. L’argent n’est pas un problème, pas d’inquiétude. »

Toujours en l’édulcorant un minimum, Isamu décida qu’il était plus intelligent d’énoncer un fait le plus proche possible de la réalité. Trop de secret n’allait faire que mettre des bâtons dans les roues à l’homme dont il attendait déjà beaucoup. Concernant le prix, Isamu ne roulait certes pas sur l’or mais disposait d’un assez bon capital… sauf si ces massages étaient si spéciaux que ça ?

Suite à cela, l’Insoumis retira d’abord son haut. Un t-shirt blanc usé, déchiré et sur lequel quelques tâches çà et là ponctuaient la teinte. Une certaine gêne s’était emparée de lui. Plutôt pudique, savoir que l’homme qui se tenait là était aveugle n’était pas suffisant pour le mettre à l’aise. Il faut dire qu'Isamu ne payait pas de mine. Son corps était plutôt frêle et semblait faible. De plus, sa peau présentait encore les vestiges de son dernier combat. Hématomes et égratignures ponctuaient son teint. Il ne broncha néanmoins pas et déboutonna alors son pantalon, d’aussi bonne qualité que son t-shirt, tout en prenant soin de retirer ses bottes. Il posa religieusement ses affaires sur une chaise non-loin de là avant de s’approcher de la table.

Il regarda alors ses poignets bandés, se réjouissant de pouvoir récupérer ses aptitudes. N’oublions pas que l’homme disposait d’un pouvoir de soin. Ce dernier était toutefois, lui aussi, sous l’entrave du choc de Vinur. A cette distance, Isamu sentit une puissante odeur fleurie lui envahir les sinus. La senteur lui était inconnue mais la force de cette dernière laissait fortement penser à une plante que l’on peut trouver en montagne.

Pour terminer, le japonais sauta sur la table de massage afin de se tenir assis sur le bord de celle-ci, attendant les nouvelles indications du thérapeute.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain à don
Humain à don
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2017
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Mer 12 Juil - 22:00
- "Allongez-vous sur le dos et détendez-vous."

Je n'avais fait aucune remarque mais avais intégré ce que m'avait dit le jeune homme. J'en était d'ailleurs vraiment étonné : quel métier risquait de vous envoyer des arcs électriques dans le front ? Je n'en avait strictement aucune idée mais étais bien trop poli pour le demander : le client avait ses secret et je ne devais pas m’immiscer dedans.

J'attendis donc le bruit caractéristique d'une personne qui s'allonge, un soupir et un corps qui s'étale de tout son long, puis je me rapprochais de la table. Grâce à mon pouvoir, je déterminais ou se trouvait la tête de mon client. Je dégageais avec lenteur de douceur son front des cheveux qui pourraient me gêner et enduit légèrement mes mains afin qu'elles n'accrochent pas. Je posais ensuite le flacon au sol presque silencieusement, les larges pierres rugueuses absorbant le bruit. N'ayant jamais vu le jeune homme et ne souhaitant pas lui faire peur, je précisais avant de commencer :

-"Je vais du coup commencer par le front puis je descendrais jusqu'aux pieds avant de vous demander de vous mettre sur le ventre. N'hésitez pas à me dire si mes mains sont trop chaudes, si vous avez froid ou si quelque chose d'autre ne vous convient pas."

Je posais ensuite mes pouces sur son front pour tout doucement faire des cercles avec avant de descendre sur le reste de son visage. J'en profitais pour vérifier qu'aucun de ses os n'était déplacé. Je n'avais peut-être pas finit ma formation mais j'avais été assidu à l'école et avais donc acquis un certain nombre de connaissances qui me seraient certainement utiles pour aider ce pauvre jeune homme.

Je ne pouvais pas voir si il avait fermé les yeux mais j'espérais que c'était le cas. Plus il serait détendu mieux ce serait. Je devais avouer que j'étais vraiment intéressé par les challenges et cela faisait longtemps que je n'en avais pas eu un de cette sorte. Cela allait très certainement me rendre compte, une fois de plus, que mes capacités étaient limitées. Il fallait vraiment que je me fasse faire des livres de kiné en braille, j'avais perdu tous ceux que je possédais lors du crash et se faire faire un livre par une personne compétente coûtait cher. Peut-être pourrais-je demander des "stages" chez un de mes confrères.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Jeu 13 Juil - 8:25

Un traitement... particulier ?
ft. Judas Rawlings
_________________________________________________

Prenant sur lui, Isamu avait suivi les instructions données par Mr Rawlings et s’était donc séparé de ses habits usés pour se retrouver en caleçon. Aussi stupide que cela pouvait être, l’Insoumis ressentait quand même une profonde gêne à être vêtu de la sorte devant une autre personne, aveugle ou non.

Très coopératif, le japonais n’avait néanmoins pas bronché et avait, de plus, répondu aux diverses questions posées par le thérapeute. Après un bref instant de préparation, l’homme invita l’Insoumis à s’allonger et se détendre. Isamu s’exécuta sans attendre et pris place sur la confortable table. Pour ce qui est de se détendre, ce n’était malheureusement pas encore au programme.

Mr Rawlings s’approcha alors et, avec une extrême douceur, vint dégager les cheveux rebelles du jeune homme afin d’en libérer le front.

"Je vais du coup commencer par le front puis je descendrais jusqu'aux pieds avant de vous demander de vous mettre sur le ventre. N'hésitez pas à me dire si mes mains sont trop chaudes, si vous avez froid ou si quelque chose d'autre ne vous convient pas."

Isamu acquiesça d’un silence et observa les mains de Mr Rawlings descendre jusqu’à se poser sur son front. La sensation fut malheureusement moindre. En effet, encore insensible, Isamu ne parvenait qu’à sentir une légère pression sur son front. Mais il était justement là pour arranger les choses.

Les mains de Mr Rawlings semblaient glisser sans peine sur le front du jeune homme. L’huile précédemment enduite sur celles-ci était efficace. Une fois habitué, l’odeur de cette dernière était devenu agréable et non-plus forte qu’à sa découverte. Isamu ferma alors ensuite les yeux, non pas pour se détendre mais pour se concentrer. En effet, rappelons bien qu’il n’était pas là pour le plaisir...

Concentré sur les mains dansantes sur son front, Isamu s’évertua à ressentir un maximum le travail du thérapeute. Il fallait qu’il récupère ses sens. Sans être directif, l’Insoumis prit la parole :

« N’hésitez pas à appuyer fort… »

Isamu commença alors à ressentir des picotements au niveau de son front. Sans pouvoir en expliquer l’origine, il s’accrocha mentalement à cette sensation qui disparut alors en un éclair dans un long frisson qui le parcouru de la tête au pied. Surpris, Isamu ne put contenir ses aptitudes, faisant trébucher la chaise qui portait ses habits. Un peu gêné, le japonais préféra ne rien dire et continua de se concentrer… Aussi étonnant que cela puisse être, le massage prodigué semblait être plutôt efficace. Attendons de voir la suite.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain à don
Humain à don
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2017
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Dim 16 Juil - 20:21
- "Détendez-vous."

Je sentais sous mes doigts les muscles de sa machoire se contracter. J'avais beau appuyer un peu plus fort, je les sentais qui résistaient et pas uniquement parce qu'il ne ressentait rien. Je l'encourageais donc d'une voix tranquille à se laisser aller tout en descendant mes mains sur son cou et ses épaules. Ces dernières étaient elles aussi raides mais c'était mon métier de dénouer tous ces muscles.

Je m'arrêtais un instant pour remettre de l'huile sur mes mains et prendre le temps de faire chauffer un peu plus mes mains. La sensation ne serait pas douloureuse mais au contraire était sensée aider à apaiser. Je me permettais aussi de faire cela parce que la piece s'était elle aussi réchaufée. En effet, la lumière qui entrait dans la pièce réchauffait agréablement l'air. J'enduisis de nouveau mes mains, et une vague d'odeur envahi l'espace. Je pris une grande inspiration avant de me remettre au travail.

Je ne savais pas si ses sensations revenaient mais je le sentais se détendre sous mes doigts. J'étais maintenant en train de lui masser alternativement le ventre et les jambes et ce saans que ce soit trop sensuel. J'étais maintenant un professionnel mais je me souvenais avec un mélange de tristesse et de joie. Cela  faisait partie des souvenirs que je chérissait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Lun 17 Juil - 10:46

Un traitement... particulier ?
ft. Judas Rawlings
_________________________________________________

Avec une certaine surprise, Isamu constata que le massage prodigué par l'homme aveugle avait un certain effet. Ce fut bref, mais l'Insoumis avait senti un long frisson parcourir son corps telle une décharge électrique. La sensation fut tellement surprenante, que le pouvoir d'Isamu fit chuter la chaise posée non-loin. Restant néanmoins silencieux, le jeune chef continua de se concentrer sur la chorégraphie des mains de Mr Rawlings.

L'homme invita une nouvelle fois l'Insoumis à se détendre qui, malgré sa concentration, se relâchait de plus en plus. Sa respiration s'était ralentie pour ne plus être que de longues inspirations et expirations.

Le thérapeute s'arrêta un bref instant, le temps d'enduire une nouvelle fois ses mains d'huiles avant de poursuivre sa tâche. Pour une raison qu'Isamu ignorait, la sensation était plus présente. L'Insoumis ressentait une certaine chaleur au passage des délicates mains de Mr Rawlings. Les joues de l'Insoumis étaient chaudes et rougies. La gêne avait atteint son paroxysme alors que les mains du thérapeute passaient sur son ventre et ses cuisses.

Il ne fallut pas attendre très longtemps pour que nouveaux picotements se fasse ressentir. Comme précédemment, Isamu se focalisa sur les picotements qui se situaient au niveau de son bas ventre. Son visage se crispa, comme douloureux, juste avant qu'un puissant frisson éclate, contractant le corps de l'Insoumis de toute barre.

Les feuilles posées ça et là se mirent à valdinguer en l'air alors qu'on pouvait entendre les bouteilles d'huiles s'entrechoquer dans leurs boites. Toujours crispé, comme lorsque l'on a une crampe, les poings d'Isamu se fermèrent ce qui fit léviter les fioles.

La paperasse éparpillée sur le sol, les flacons d'huile en lévitation, la crise était enfin terminée. Isamu laissa s'échapper un long soupir de soulagement, sentant son cœur s'écraser contre sa poitrine avec un rythme endiablé. Isamu relâcha ses muscles et les fioles se mirent alors à tomber. Sentant cela, l'Insoumis ouvrit sa main droite et les breuvages s'arrêtèrent avant de toucher le sol sur lequel elles se reposèrent avec douceur.

Après un autre soupire, l'Insoumis prit la parole, ne pouvant pas rester silencieux après cet incident.

« Toutes mes excuses Mr Rawlings… Il semble que vos soins sont particulièrement efficaces.
Préféreriez-vous arrêter ?
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain à don
Humain à don
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2017
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Ven 21 Juil - 12:04
Je sentis qu'il se passait quelque chose d'étrange au moment ou cela se produisit. Je m'écartais instinctivement de mon client pour étudier ce qu'il se passait autour de moi, je voyais en effet de temps à autre des choses entrer dans mon cercle de perception et en ressortir presque immédiatement. Je bandais mes muscles pour me préparer à ce qu'un quelconque objet tente de me faire du mal mais rien ne vint. Je n'avais aucun souvenir de bruit suspect donc soit mon client avait invoqué quelque chose soit les éléments qui lévitaient étaient mes papiers et mes fioles de produit. Je m'alarmais en me rendant compte que si elles tombaient elles risquaient de se briser et, non seulement elles m'avaient couté une fortune, mais nettoyer allait être une catastrophe. J'attendis en silence que la crise passe, en espérant qu'elle passe sansoser bouger, craignant qu'il ne m'arrive quelque chose.

J'attendis que le jeune homme se remette à parler pour bouger. Je l'avais entendu soupirer mais ne m'étais pas permis de faire le moindre geste avant d'avoir été certain que tout s'était calmé. Ceci dit, j'avais entendu le bruit feutré du lourd rideau qui était tombé et la chaleur de soleil qui s'était de nouveau faite plus discrète. Je pensais un instant que quelques curieux avaient du profiter du spectacle tandis que je marchais lentement dans la pièce sans faire le moindre commentaire.

J'étais, à vrai dire, plutôt en colère. Non seulement il ne m'avait pas prévenu que ses pouvoirs pourraient être dangereux mais cela ne m'avait même pas effleuré l'esprit. Mes clients savaient en général se tenir. Je me retournais vers la table de massage et finit par répondre à l'inconnu d'une façon un peu trop sèche pour ne pas montrer mon agacement mais encore polie.

- "Vous n'avez pas jugé utile de me dire que vos pouvoirs pouvaient s'activer n'importe quand ? Cela ne vous a pas éffleuré l'esprit que vous pouviez être dangereux ? "

J'avais éffectivement un peu éxagéré mais de me rendre compte que j'avais affaire à quelqu'un qui ne maîtrisait pas ses capacités ne m'était jamais arrivé et m'inquiétait car, d'après ce que je trouvais au sol, il avait fait léviter les objets se trouvant dans cette pièce. Pouvait-il par inadvertance me faire voler aussi et me jeter au plafond ? Car, si j'en croyais ses excuses, mes soins avaient un rapport avec ce qui venait de se passer. Je pris le temps de ranger ce que je trouvais au sol, les reposant là ou ils devaient être. Je pris le temps de tout ranger avant de m'attaquer à la chaise qui avait été retournée. Cette dernière était légère et je la remis sur ses pieds avant de poser les vêtements du garçon sur le dossier et de m'assoir.

- "Je pense qu'avant de savoir si je continue, vous me devez quelques explications."

Je regardais de nouveau là ou se trouvait la table de massage. Ma voix s'était un peu adoucie et l'on pouvait entendre de l'agacement plus que de la colère à travers celle-ci. Je ne savais pas ce qu'il comptait me raconter de plus mais peut-être que ça répondrait à mes questions précédentes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Ven 21 Juil - 15:49

Un traitement... particulier ?
ft. Judas Rawlings
_________________________________________________

On ne va pas mentir, Isamu n’y croyait pas vraiment. Venir se faire masser était pour lui une perte de temps et c’était avec une certaine résignation qu’il avait accepté cette idée, n’ayant finalement pas vraiment le choix non-plus. Désormais en caleçon sur la table de massage, les mains de Mr Rawlings le parcourant de haut en bas, son jugement avait complétement changé suite à la réalité : Le traitement fonctionnait. Il fonctionnait même trop bien en fait. A déjà deux reprises, les pouvoirs de l’Insoumis se manifestèrent de manière impromptue sans que l’homme ne puisse les contenir. Agissant comme des électrochocs, les mains du thérapeute semblaient titiller suffisamment les terminaisons nerveuses du japonais, au point de les réveiller peu à peu.

La première « crise » fut moindre et aucun commentaire ne fut mentionner par les deux hommes présents dans la pièce. Toutefois, la deuxième retourna complètement la pièce, faisant valdinguer ce qui traînait et frôlant de briser les précieuses fioles de Mr Rawlings. Face à cela, Isamu ne put garder le silence et s’excusa auprès de l’homme.

Ce dernier, présenta une certaine colère vis-à-vis de l’Insoumis en s’exclamant assez sèchement :

"Vous n'avez pas jugé utile de me dire que vos pouvoirs pouvaient s'activer n'importe quand ? Cela ne vous a pas effleuré l'esprit que vous pouviez être dangereux ?"

A vrai dire, non. Cela n’avait pas vraiment effleuré l’esprit de l’Insoumis qui ne se doutait pas lui-même des éventuelles conséquences du traitement. Rappelons une nouvelle fois que jusqu’ici, il pensait faire cela pour rien. Malgré tout cela n’excusait en rien le japonais qui, en voulant la jouer discrètement, avait risqué de blesser un innocent.

Après quelques rangements, Mr Rawlings avait pris place sur la chaise se trouvant à côté de la table de massage pour réclamer son dû : des explications. Isamu était particulièrement gêné. Non-plus pour sa tenue vestimentaire plutôt légère mais par la situation. Pendant un bref instant, l’Insoumis avait hésité à raconter la vérité. Qu’il était. Pourquoi il était là. Tout. Mais une chose le retint. Isamu savait qu’agir de la sorte c’était mettre en danger Mr Rawlings. Avec du recul, venir ici pour se faire soigner c’était déjà le mettre en danger. Le jeune homme venait alors de comprendre qu’encore une fois, il avait fait preuve d’égoïsme et n’avait pas pensé aux conséquences de ses actes et choix. La quête visant à retrouver Candice aliénait en tout point sa vision des choses… La retrouver était tellement important pour lui…

« Je… Je m’excuse Monsieur Rawlings. J’ignorais sincèrement que mes pouvoirs se réveilleraient de la sorte suite à votre traitement… mais à vrai dire, l’objectif de ma présence est d’en retrouver le contrôle. L’ignorance ne m’excuse donc en rien. »

Isamu s’était remis assis, au bord de la table, les pieds dans le vide.

« Comme vous l’aurez compris, je suis doté de pouvoirs télékinésiques. L’entrave dont je vous ai fait part est réelle. Je ne ressens actuellement plus aucune douleur… Cela m’empêche d’utiliser pleinement mes pouvoirs et me restreint énormément… Ce handicap est bien la raison de ma présence chez vous aujourd’hui. »

Oui, l’Insoumis n’allait pas divulguer son identité à Mr Rawlings. Était-ce une bonne chose ? Peut-être, peut-être pas. Aux yeux du japonais, moins le thérapeute en savait, moins il risquait d’être en danger pour avoir aidé le chef de l’opposition. Toutefois, la simple mention de ses pouvoirs télékinésiques pouvait suffire à faire le rapprochement avec Isamu Kazunaga. Si beaucoup de pouvoirs existaient dans la cité, Isamu était connu pour ses pouvoirs. Indirectement, Mr Rawlings pouvait donc deviner l’identité de son client.

« Vos soins m’aident, c’est évident… Je comprends la menace que vous voyez en moi, mais j’ai besoin de vous… Besoin de mes pouvoirs… Si vous le voulez bien, j’aimerais vraiment que vous poursuiviez votre travail. Je suis prêt à payer plus si nécessaire. »

Isamu le savait. A ce rythme, la totalité de ses sensations seraient de retour bien vite…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain à don
Humain à don
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2017
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings] Mar 8 Aoû - 12:10
[justify]Le jeune homme avait l'air sincèrement désolé. Ce n'était pas ce qui allait faire retomber mon mécontentement mais au moins j'avais la satisfaction de voir ce vandale involontaire contrit. Ceci dit, son histoire lui semblait vraiment saugrenue. Certes il ne connaissait pas toutes les machines de ce "nouvel" univers auquel il appartenait maintenant mais de là à se faire électrocuter le crane et ne perdre "que" la sensation de douleur et ses pouvoirs... Il fallait qu'il ait eu beaucoup de chance pour ne pas mourir tout simplement. Cela lui semblait beaucoup trop louche pour être totalement honnête et ce pouvoir de télékinésie lui disait quelque chose sans qu'il puisse mettre le doigt dessus.

C'est donc avec sérieux que hésitait à reprendre ma consultation, me faire payer plus cher. Jusqu’où devaient aller les pouvoirs de l'inconnu pour quérir, quels risques devaient-ils prendre ? Je ne savais pas vraiment et je comprenait peut-être mieux que personne quelle importance pouvaient avoir les capacités de chacun mais cela valait-il la peine que moi, un simple masseur, prenne des risques ? Je ne savait pas mais tenait quand même à aider mon patient.

Ce furent les dernières phrases que le jeune homme ajouta qui achevèrent de me convaincre. Je finis par me lever en soupirant discrètement et fit signe à l'homme, très certainement encore sur la table, qu'il pouvait se rallonger.

- "Rallongez-vous. Je ne finirais peut-être pas votre soin aujourd'hui ceci dit, les autres clients vont certainement arriver."

Je partis ensuite chercher l'huile que j'avais utilisé, faisant attention cette fois-ci à enfermer les autres bouteilles dans leur petite boite en osier afin qu'elles ne s’abîment pas trop si elles venaient à s'envoler. Je me rapprochais ensuite de mon patient pendant que l'odeur d'arnica envahissait de nouveau la pièce.

Ladite odeur me relaxa un peu mais je ne pouvais cependant me défaire de ma méfiance naissance pour l'individu allongé sur la table dont j'entendais la respiration. Je fis le tour de l'endroit ou il devait être allongé afin de trouver de quel coté il avait mis ses jambes et recommençait à le masser. Je repris donc le massage à partir de ses genoux et jusqu'à ses pieds. Mes mains suivaient les muscles dans le but de les détendre mais maintenaient une pression suffisante pour ne pas lui faire de chatouilles.

Il devait se détendre mais moi aussi : je regrettais de ne pas lui avoir demandé son nom car je sentais maintenant que quelque chose m'échappait sans pouvoir mettre le doigt dessus. Ceci étant, j'étais prêt pour la prochaine crise de l'étranger.[/ustify]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings]
Revenir en haut Aller en bas
Un traitement... particulier ? [ft. Judas Rawlings]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ["programation"] récupération var. pour traitement
» Judas La Corde
» Garde du corps particulier cherche employeur aisé.
» Chercher un bijou particulier
» Un cours vraiment très particulier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Satkaon :: Satkaon :: Habitations :: Appartements :: Chez Judas Rawlings-
Sauter vers: