Fonctionnement du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Avant tout :: L'essentiel :: Contexte
avatar
PNJ
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur http://satkaon.forumactif.com
Messages : 49
Date d'inscription : 24/01/2017
MessageSujet: Fonctionnement du monde Mer 1 Fév - 18:41
Contexte

Voici une présentation des différents principes qui régissent Satkaon. Imprégnez-vous-en bien, car ce sont des concepts qui définissent la vie des habitants et leurs interactions entre eux et avec le monde.


Le cycle

L'univers de Satkaon est régi par le cycle. C’est le concept selon lequel rien n’éternel et tout finit par se répéter. Anaxagore l’avait résumé ainsi : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau ». La vie suit ce schéma : un être vivant n'est qu'un corps investi de magie. Tôt ou tard, celle-ci le quitte et rejoint le cristal de Shën, là où toutes les âmes sont recueillies, tandis que la chair restée en arrière se transforme en Gardienne et devient un cerbère de Shën.

Personne n'échappe au cycle. Au bout du compte, tous les corps deviennent des Gardiennes, et toutes les âmes sont aspirées par le cristal de Shën. Les seules créatures qui parviennent à défier ce principe sont les vampires : il s'agit d'un corps qui prolonge son existence en buvant le sang de ses victimes afin de retenir son âme en lui. Cependant, même les vampires finissent tôt ou tard par faillir et par retrouver leur place au sein du cycle.

Le seul moyen définitif de soustraire au cycle est de se faire dévorer par le Musaboru, le monstre qui rôde dans les eaux de Satkaon et qui se nourrit de magie, mais cela revient à consentir à la cessation d'existence pure et simple.


La magie

La magie est omniprésente à Satkaon. Elle fait partie du quotidien de tous les habitants et leur sert pour les tâches les plus menues comme les plus complexes.

Il n’existe pas de magie blanche ni noire, ce sont simplement des appellations données par ses utilisateurs pour différencier l’usage qu’ils en font. La magie dite blanche est celle qui sert à se défendre et à créer, tandis que la magie dite noire sert à attaquer et à détruire.

Plutôt qu’opposés, ces usages sont complémentaires car ils s’inscrivent parfaitement dans la logique du cycle : la création attire la destruction et la destruction engendre la création, tout comme la mort succède à la vie et la vie succède à la mort.

En dehors des habitants, Shën manipule les flux ésotériques pour donner à Satkaon son caractère unique. Les saisons n’existent pas, tout comme l’agencement des lieux (désert, plaines, forêt, montagne) défie le sens commun. De même, le temps s’écoule différemment que dans le monde réel, et tous les habitants se comprennent entre eux (et ce quelles que soient leurs origines). Tout se fait selon le bon vouloir de Shën, ce qui, sachant son incapacité à comprendre les mortels, peut être tant positif que négatif.

À cause de l'extraordinaire concentration de magie qui régit tous les aspects de la vie, il est impossible pour les habitants de sentir l'aura de ceux qui les entourent et de l'analyser pour déduire leur appartenance, qu'ils soient humains, importés, ou anciens.


La technologie

La technologie de Satkaon a plusieurs siècles de retard par rapport au monde normal. La ville semble, au plus, en être à ce qui correspondrait à l’époque victorienne, mais présente encore beaucoup d’architecture antérieure à cela, datant de la Renaissance, du Moyen-Âge ou encore avant. C’est essentiellement la faute des anciens qui, à cause de leur extrême longévité, envisage l’univers et leur relation au temps d’une manière complètement différente des autres mortels.

S’ajoute à cela l’omniprésence de la magie qui compense complètement, voire surpasse, le retard technologique accumulé par Satkaon. Ainsi peut-on voir voler dans les cieux des dirigeables rudimentaires ou voir voguer des cuirassés à vapeur, ou encore apercevoir des rouages gigantesques dépasser des murs des bâtiments sans pour autant douter de leur bon fonctionnement.

Les nouveaux arrivants peuvent être abasourdis par ce brusque décalage d’avec leur mode de vie antérieur, d’autant que les quelques effets modernes qu’ils peuvent emporter seront certainement dégradés durant leur entrée mouvementée dans le monde de Satkaon. Et si par chance ils parviennent à les conserver, nul ne sait à quoi ni comment cela pourra leur servir.

Les autorités de Satkaon ont pris conscience de la difficulté d'adaptation pour leurs arrivants les plus récents, aussi ont-elles créé des carnets enchantés pour leur permettre de communiquer à distance. Il suffit d'écrire le nom de la personne à laquelle on désire communiquer (à condition de la connaître au préalable) et de lui rédiger un message. Le mot sera alors retranscrit sur le carnet du correspondant. Cependant, seuls les arrivants enregistrés officiellement lors de leur arrivée recevront un carnet.


L'arrivée

Le seul moyen d'arriver à Satkaon, c'est de passer par la brèche du triangle des Bermudes. Il s'agit d'un maelström créé magiquement qui attire tout ce qui le traverse, le survole, ou le contourne.

Tous ceux qui sont aspirés par le siphon sont ensuite lâchés dans l’océan de Satkaon, au large des côtes. Des cuirassés à vapeur sillonnent les eaux à la recherche de ces nouveaux arrivants, car sous la surface se tapit le cauchemardesque Musaboru, une abomination qui se nourrit de magie, et qui rêve de dévorer des naufragés sans défense.

Les rescapés sont ensuite menés à bon port, où un centre de douane enregistre leur identité et leur donne une petite bourse pour entamer leur vie à Satkaon. Il arrive bien sûr que quelques-uns se faufilent entre les mailles du filet. Il est également possible que certains ne soient pas récupérés par les cuirassés et s’échouent miraculeusement sur le rivage à l’extérieur de la ville.

À cause du caractère pour le moins brutal de l'arrivée à Satkaon, les réfugiés perdent la majorité de leurs effets personnels : les objets électroniques ou sophistiqués sont endommagés, voire détruits, au contact de l'eau, et les éventuels animaux de compagnie meurent pour la plupart au cours de la traversée de la brèche.


La faune

La faune de Satkaon est diverse et variée. Il s'agit essentiellement de la faune du monde normal, mais recréée par la magie afin d'aider au bon fonctionnement de l'éco-système. Chats, chiens, chevaux, bovins et ovins se rencontrent à tout bout de champ, cependant il est possible de rencontrer des animaux spécifiques dans des lieux particuliers. Le désert abritera ainsi des espèces habituées aux climats chauds et secs, tandis que le grand large renfermera de multiples animaux marins.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fonctionnement du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Satkaon :: Avant tout :: L'essentiel :: Contexte-
Sauter vers: