[ABANDONNÉ] Nouveau Monde, Nouveau Départ [Avec Alice Eizen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Hors RP :: Les histoires vécues
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: [ABANDONNÉ] Nouveau Monde, Nouveau Départ [Avec Alice Eizen] Dim 30 Avr - 19:10
L'Arrivée à Satkaon


Les poumons en feu, Gaius se mit à recracher des gerbes d’eau. Il lui fallut un bon moment pour reprendre connaissance et lorsque son cœur eut reprit un rythme normal, Gaius put enfin ouvrir les yeux et découvrir l’environnement qui l’entourait. Tandis que le soleil terminait son éternelle course au-delà de l’horizon, le ciel rougissait, explosant dans une multitude de couleurs chaudes qui  dégageait une atmosphère irréelle. Jamais l’ancien soldat n’avait vu de telle nuances dans les cieux et il s’interrogea même sur sa santé mentale. Une pensée plus sombre le traversa mais qui s’imposait terriblement face au décors mythiques: se pouvait-il que la mort l’ait emporté ? Gaius se souvenait vaguement d’une tempête en pleine mer, d’un grondement fracassant et d’un navire qui plongeait dans les profondeurs de l’océan…

De toute évidence, Gaius était encore sonné par ce qu’il venait de vivre. Affalé sur un rivage de sable argenté, le jeune homme après un effort pénible parvint à se mettre debout. Trempé jusqu’aux os, son corps frissonnait sous la légère brise qui accompagnait le début de cette soirée. Après avoir reprit son équilibre, Gaius dépoussiérera son veston recouvert de sable.  Par réflexe, il saisit son paquet de cigarettes situées dans sa poche mais il réalisa déçu que celui-ci était complètement trempé.

« La soirée commence bien ! »
pensa t-il, contrarié.

La plage semblait complètement déserte. La bande de sable s’étendait sur des centaines de mètres le long de la côte sans qu’aucune âme n’y manifeste le moindre signe de vie. Gaius se demandait où avait-il pu atterrir. Il ferma les yeux et fit le vide dans son esprit. Il sentit alors la présence d’une masse d’individus plus loin. Même s’il était difficile d’en être certain vu la distance, Gaius ne discernait pas de signes d’agressivité ou d’hostilité aussi il décida d’aller vers la source de ce beau monde. Sa progression à travers les dunes de sables se révéla pénible, d’autant plus que le voyageur était exténué et se remettait encore de son naufrage. Très vite, le rivage blanc laissa la place à une végétation plus dense et compacte avec des chemins (très mal entretenus) qui y serpentaient. C’était le premier signe de civilisation qu’il rencontrait et Gaius fut plutôt soulagé d’entrevoir une série de quais qui dessinaient le profil d’un immense port.

Des grues monstrueuses occupaient une grande partie du champs de vision tandis que différents navire stationnaient près des docks. La vision qui lui était offerte sortait d’un roman fantaisiste tellement certaines constructions semblaient surréalistes. A ce moment, Gaius ressentit plus intensément la présence de centaines d’esprits qui présentaient une diversité de couleurs rarement constatable dans vie. De toute évidence, il y avait peu d’humains sur ce port, ce qui le déconcerta au plus haut point. Avait-il affaire à une communauté magique ? Un essaim de mouettes vint perturber ses pensées, les oiseaux traçant majestueusement leur route à travers les cieux en direction de l’intérieur des terres. Quelque minute plus tard, alors que le jeune homme s’était remit en marche, il déboulait sur l’un des nombreux quais du port. Celui-ci, plutôt excentré semblait désert. Pas un bateau n’y était amarré et Gaius devina très rapidement que ce dock n’était pas utilisé depuis des années. La rouille de sa structure métallique ainsi que l’érosion du bois à de nombreux endroit l’attestaient sans ambiguïté.

Plus loin sur la plateforme, une jeune femme d’une vingtaine d’années contemplait l’océan, le regard perdu dans l’horizon. Gaius s’approcha discrètement et il crut un moment qu’elle ne l’avait pas remarqué lorsqu’elle se retourna soudainement. Son regard plutôt froid affichait une mine neutre et calme. Tout comme lui, il était impossible de décrypter ce qu’elle ressentait à l’instant présent. Prudent, Gaius s’arrêta et sortit de nouveau son paquet de cigarettes avant de se rappeler qu’elles étaient totalement inutilisables. Irrité, il les rangea une fois de plus puis dévisagea la fille qui se tenait droit devant elle. Il n’avait pas d’idée de la façon de s’y prendre, aussi il choisit une approche relativement prudente en attendant sa réaction.
« Bonsoir, je m’excuse de mon étrange accoutrement mais mon navire a fait naufrage et je n’ai pas eu l’occasion de me rendre présentable. Auriez vous entendu parler d’un équipage qui aurait été retrouvé au large de la côte ? Je n’ai aucune idée de l’endroit où j’ai échoué mais j’aimerai beaucoup retrouver mes camarades. »

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnages
Faction: Neutre
Métier: Actrice
Pouvoirs:
Importé
Importé
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 22
Messages : 21
Date d'inscription : 07/04/2017
MessageSujet: Re: [ABANDONNÉ] Nouveau Monde, Nouveau Départ [Avec Alice Eizen] Lun 19 Juin - 23:17

La jeune femme aimait se retrouver ici, sur le sable à regarder le coucher de soleil. Elle n'avait pas de représentation ce soir et se retrouver seule n'était pas plus mal. Elle n'avait personne à rejoindre, aucun compte à rendre, c'était juste parfait. Un peu cliché, mais tant pis. Sa soeur l'inquiétait, ne faisant que se glisser dans des ennuis qui finiraient par la mettre dans le même état que leur père, chose que la jeune femme souhaitait éviter. Elle se déchaussa, glissant les lanières de ses chaussures entre ses doigts avant de s'approcher de l'eau, la laissant s'écraser contre ses chevilles et ses pieds, la fraicheur de l'eau lui mordant la peau à chaque remonté. Et pourtant quelque chose clochait, sans savoir pourquoi. Un frisson la parcourut avant qu'elle ne glisse ses mains sur ses bras, s'enserrant en sortant de l'eau, son tissu sur les épaules. Sa robe blanche ne se fit épargnée, se faisant mouiller par les remous de l'eau. Le sable lui colla sur la plante des pieds, sans que cela ne la gêne outre mesure. Ses pas étaient encore parfaitement visible lorsqu'elle se retourna,observant une dernière fois la plage avant de s'avancer vers les plates-formes. Posant un premier pied sur la surface, la demoiselle tapota ses pieds pour en retirer un maximum de sable avant de remettre ses chaussures, continuant sa marche. Ses talons claquant sur le sol avant qu'elle se s'arrête, fixant l'horizon et tout ce qui avait pu être encore là bas.

-Maman...

Alice secoua la tête se refusant de penser à ça maintenant. Elle n'avait pas décidé de les laisser avec leur père pour qu'elle déprime. Elle pris alors une grande inspiration, la relachant peu après. Peut-être qu'être seule n'était pas la meilleure idée finalement. Elle hésita à s'approcher plus près du bord, fixant certains bâteaux, plus ou moins en bon état. Et puis elle entendit du bruit qui se rapprocha, se délaissant du paysage pour regarder le nouvel être. Il était au fond du rouleau et pourtant il restait prudent, si seulement il savait qu'Alice n'était pas du tout dangereuse. Vu son accoutrement, il ne devait pas vivre dans la même époque qu'elle. Elle ne fit aucun mouvement envers lui, le laissant commencer.

« Bonsoir, je m’excuse de mon étrange accoutrement mais mon navire a fait naufrage et je n’ai pas eu l’occasion de me rendre présentable. Auriez vous entendu parler d’un équipage qui aurait été retrouvé au large de la côte ? Je n’ai aucune idée de l’endroit où j’ai échoué mais j’aimerai beaucoup retrouver mes camarades. »

Aie... Un nouvel arrivant. La demoiselle secoua brièvement la tête. Elle n'avait pas pensé à regarder quoi que ce soit à ce sujet. Généralement les gardes cotes le faisaient assez bien.

-Vous avez traversé le Triangle des Bermudes et avez atterri à Satkaon. Bienvenue. Elle laissa un léger sourire transparaitre sur ses lèvres avant de l'effacer, ne voulant pas paraitre déplacée. Pour votre équipage, je n'ai pas entendu parler d'équipage récupéré mais si vous avez fait naufrage, il est bien probable que les survivants qui auraient pu vous rejoindre ne se soient fait prendre par le Musaboru, j'en suis désolée.

La brise vint ponctuer la fin de sa phrase, alors qu'elle ne savait pas vraiment comment ça allait se finir, l'irritabilité qu'elle avait senti et vu, la fatigue pouvaient le rendre encore plus mauvais. Sur ses gardes à son tour, la jeune femme se permis d'approcher, ne montrant aucun signe d'agressivité, lui jetant parfois des regards pour ne pas être prise par surprise par un sentiment de surprise. Elle approcha alors sa main et retira un très fin morceau de bois, semblable à une écharde encore trempé de ses cheveux, l'observant quelques instants avat de lui montrer dans la paume de sa main.

-Je crains que ce ne soit le dernier souvenir de votre vie d'avant, monsieur.

And then you fall apart

Revenir en haut Aller en bas
[ABANDONNÉ] Nouveau Monde, Nouveau Départ [Avec Alice Eizen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le début d'un nouveau monde...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Satkaon :: Hors RP :: Les histoires vécues-
Sauter vers: