[Prédéfinis] Callidus Praetor, Pontife [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Hors RP :: Le cristal de Shën
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: [Prédéfinis] Callidus Praetor, Pontife [FINI] Sam 24 Juin - 19:18

▬ ft. Nox de Wakfu

Âge : 700 ans
Occupation : Leader de la faction de l'Église Blanche
Nationalité : Satkaon
Orientation sexuelle : Désintéressé
Groupe : Anciens
Faction : Église Blanche

Callidus Praetor
Caractère
Callidus est le plus fervent adorateur de Shën, il ne remettra jamais en doute ses enseignements et fera tout son possible pour que ceux-ci soient appliqués pas tous.
Néanmoins, il aime chacun des habitants de Satkaon comme un membre de sa propre famille et ce même si ce dernier le haït. Il regrette toujours de prendre la moindre vie mais est convaincu d'agir pour le plus grand Bien.
Il aidera chaque habitants dans la limite de ce que son titre de Pontife lui permets.
Le Pontife a toujours été charismatique mais, depuis les funestes événements que nous connaissons, il devint plus intimidant et manipulateur.
Son corps ayant été gravement endommagé et soigné à l'aide de rouages, sa gestuelle est débarassée de tous gestes superflus, lui donnant un côté froid, presque inhumain, ceci contrastant avec son attitude chaleureuse et bienveillante.
Ainsi, tous y voit midi à leurs portes : tantôt un hypocrite manipulateur, tantôt un messager divin compatissant. Le seul concensus étant qu'il vaut mieux ne pas le contrarier.
Pouvoirs et caractéristiques physiques
Pouvoir passif :
  • Voit les événements futurs arrivant dans son champs de vision avec jusqu'à 10 secondes d'avance.

  • Pouvoirs actifs :
  • Lévitation

  • Contrôle du vent

  • Bouclier temporaire

  • Absorption d'énergie : Absorbe l'énergie des personnes au toucher, en maintenant un contact physique entre l'une de ses paumes et le front de la-dîte personne.

  • Invocation : Invoque une épée débordant de magie pouvant blesser n'importe qu'elle créature.


  • Changement physique dû à l'utilisation de pouvoirs :
  • Lévitation :
    Les différents ornements, situés aux emplacement de ses yeux, ses paumes, ses genoux ainsi qu'au sein de son poitrail, passent de leurs gris clair originels à un bleu pâle semblable à un blanc terne ; une lueur fortement atténuée s'en échappe.

  • Autres pouvoirs :
    L'effort approfondit le bleu et augmente sensiblement la radiance de celui-ci.


  • Histoire

    "[...] et c'est ainsi que Shën nous sauva des Hommes." sont les plus anciens mots de sa mère dont Callidus se souvient. Il était au creux des bras de cette dernière, face à un doux foyer tandis qu'on commençait à entendre son père s'affairer en cuisine.
    À l'époque, ils vivaient, tous les trois, dans une des nombreuses fermes qu'abritaient Satkaon.
    C'était un temps calme où les quelques habitants se partagaient les terres dans le respect le plus pur. Bien évidemment, parfois éclaitaient des désaccords mais ils étaient rapidement résolus à la taverne, après quelques verres.
    Du moins, c'est ainsi que s'en souvient celui qu'on nomme désormais "Pontife".

    Cinq ans passèrent.
    "[...] pour tout cela, remercions Shën de sa bienveillance." conclu Callidus avant de relever les yeux vers sa mère, attendant l'autorisation de commencer le repas.
    Depuis quelques années déjà, ses parents laissaient leur fils réciter les prières. Ils le voyaient comme un futur porte-parole de Shën, l'incitant à se concentrer sur des études plutôt que de les aider à la ferme.

    Cinq ans passèrent à nouveau.
    "Shën, dans son infinie clémence, nous sauva alors, permettant à nos frères et soeurs de survivre et s'épanouir. Elle fit immerger cette île pour nous construire un refuge, fit pousser les arbres pour que l'on s'abrite et des fruits pour nous nourrir." S'emporta Callidus, levant les bras vers la cime de l'arbre le surplombant.
    Le soleil commençait à se coucher et les parents à se regrouper. Il s'empressa donc de conclure auprès des enfants qu'il gardait. "Donc n'oubliez pas, placez votre foi en Shën et Shën vous accompagnera dans toutes vos épreuves ..." Dît-il en plaçant sa main quelques centimètres au dessus de la tête de l'un des enfants avant qu'une pomme ne s'y dépose délicatement. Il lui tendit avec un sourire emplit de bienveillance avant d'articuler "... tout le temps."
    Désormais, celui qui autrefois écoutait attentivement les enseignements de ses parents pouvait à présent les dispenser auprès des jeunes gens du village et des quelques adultes s'accordant une journée de repos.
    Comme pour le remercier de sa foi inébranlable, Shën lui accorda son épée et son bouclier. D'autres compétences se développèrent ainsi et, le peu de temps qui n'était dédié à sa foi fut utiliser pour affûter ses dons sous le regard chaleureux de ses parents.

    Avec le temps, regroupant de plus en plus de fidèles, une église émergea à côté du désormais célèbre pommier. Néanmoins, bien que le nouveau lieu de culte était sans conteste utile pour accueillir de nombreuses personnes, il préférait continuer ses évangiles sous cet arbre où tant de souvenirs résidaient.
    Quand il pleuvait, il se contentait d'en protéger ses élèves grâce au don de Shën, quant à lui, il appréciait ressentir les gouttes ruisseler sur son visage, lui rappelant les bienfaits de celle-ci. Après tout, la pluie servait les cultures. Parfois, on ne comprenait pas directement les intentions de Shën mais Callidus, plus qu'aucun autre, savait qu'une bonne raison se cachait derrière chaque chose, il suffisait de tendre l'oreille.
    Une personne buvait la moindre parole de Callidus, une silhouette fine agrémentée de cheveux violets et de yeux verts. Elle était la seule personne à se tenir aux côtés de Callidus lors de ses leçons, malgré la pluie battante ou le gel, la tête contre son épaule. Ces actes finirent par attirer l'attention de celui-ci et même son affection : une seconde personne semblait autant adoré Shën que lui.
    Il l'invita à méditer plusieurs fois et put observer son don. Le pouvoir de protéger allait si bien à une personne si douce. À ses côtés, Callidus posait ses pieds nus sur l'herbe, ressentant la rosée. Pourquoi le faisait-il ? Peut-être qu'il se sentait l'égale de celle-ci.

    Ce n'est que des dizaines d'années plus tard qu'il comprit ce que tous avait compris depuis le premier jour : l'adoration de la jeune femme n'était pas tourné envers Shën mais envers lui. Il en resta coi, des jours durant. La tête dans les nuages lors des leçons, elle dut le remplacer, à l'amusement générale.
    Elle était aimée de tous et, maintenant qu'il le remarquait, semblait être soutenue par tous, riants de la naïveté de l'élu de son coeur.
    Ce qui devait arriver arriva : Callidus s'absenta un soir pour se rendre chez celle dont il ignorait toujours le nom. Toquant à la fenêtre de sa chambre à l'étage, elle l'attendait déjà.
    Elle lui ôta les mots de la bouche et sa chemise, il pris le cœur de sa dulcinée et celle-ci durant cette nuit sans lune, bercés par un doux vent.

    Peu à peu, les méditations devenaient moins formels. Les rôles s'étaient inversés. Ce n'était plus la chevelure violette qui tombait sur l'épaule de Callidus mais la sienne qui était déposée sur le ventre de la jeune femme.
    "Promets-moi de le protéger quoi qu'il arrive." dit-elle, brisant le silence.
    Callidus fut surpris : c'était bien la première fois qu'elle exprima un désir égoïste mais il se surpris lui-même à la comprendre.
    "Par Shën, je ferais tout mon possible, et plus encore, pour lui." exprima-t-il, solennellement.
    "Elle" corrigea-t-elle, taquine.
    Callidus fut une seconde interloqué avant de sursauter et que son visage s'émerveille, suivi de celui de sa femme. Ne retenant pas son émotion, il souleva délicatement sa femme, s'aidant avec le don du vent dont il comprit enfin la raison. La portant dans ses bras et emporté par son cœur, il s'envola vers l'église. Ce fut le mariage le plus rapidement organisé de toute l'histoire de Satkeon.
    Se dépêcher est pourtant un comble pour un ancien mais, pour la première fois de sa vie, il éprouva une euphorie enivrant incontrôlable.

    Quelques mois après ce mariage, il se retira à nouveau dans la forêt, où il avait l'habitude de méditer et érigea une petite demeure, leurs première maison. Elle fit le choix de rester ici quelques temps, profiter d'une retraite en attendant leur fille.
    Tandis que sa femme recevait des visites fréquentes de sa mère, Callidus, quant à lui, participait au travaux afin d'agrandir l'église pour en faire une cathédrale, le nombre de participants à ses évangiles ayant significativement augmenté.
    Un jour, alors qu'il travaillait au chantier, sa mère accourut et balbutia quelques mots que seul lui compris avant de disparaître en un instant en direction de la forêt.
    Il arriva à temps pour assister à la naissance de sa fille, "Justice", selon le désir de sa femme. "Justice Praetor" résonna dans sa tête. Il l'a pris délicatement dans ses bras avant de s'effondrer, pleurant ses premières larmes et sanglotant "Shën merci pour ce jour béni ...".
    Elle avait ses yeux, dont l'un d'eux était teinté d'un rouge éclatant. Les traits fins de sa mère et un sourire digne de celle-ci.

    Les années passèrent, il admirait la cathédrale et sa fille grandir. Elles avaient des points communs : les deux avaient besoin d'attention, occupaient la majorité de son temps et de son cœur mais la première n'avait pas ce don de l'inquiéter.
    Il tenta de cacher l'identité de sa fille mais cela ne dura pas longtemps, après tout, en petite communauté, tout se sait. Elle rencontra un certain Alkhabith. Au début, Callidus ne pouvait que constater la précision du prénom de sa fille mais, bientôt, commença à se méfier du jeune homme.
    Il observait sa fille autant qu'il pouvait et les voyait souvent ensemble. Sa capacité à voir le futur s'avéra bien utile. Dès lors qu'ils constatait une tentative de rapprochement physique, il appelait sa fille pour requérir son aide. Sûrement que ce dernier avait remarqué le manège et sûrement qu'il n'arriverait pas à tous les empêcher mais il ferait de son mieux pour protéger sa fille.
    Elle appréciait et excellait en musique, au grand plaisir de son père. Il prévoyait déjà une belle carrière à celle-ci. Je devrais lui trouver une chanteuse et une danseuse pour l'accompagner. rigola-t-il.





    On rapporta qu'un homme s'était échoué sur la plage. Le lien fut vite fait : Shën avait envoyé de nouveaux arrivants. Ils s'empressèrent de réquisitionner tous les bateaux de pêche disponible et ceux ayant un don utile tandis que lui s'envola rapidement vers la faille. Quand les bateaux arrivèrent, il se débattait contre le Musaboru munie d'une épée débordant de magie. Rapidement, ils récupérèrent vivants comme morts.
    Nul sort n'est pire que de finir entre les tentacules du Musaboru, vivant comme mort.
    Une fois rentré, ils se dépêchèrent de créer des patrouilles pour éviter qu'un tel événement se reproduise.

    Peu de temps après, les premières tensions firent irruption. Elles se manifestèrent d'abord par une envie des nouveaux arrivants de repartir. Callidus tenta de leur expliquer la futilité de cette action, les risques encourus mais il n'était même pas certain que se fusse possible.
    Même si ça l'était, rien de bon ne les attendait au-delà de Satkaon. Ils insistèrent, lui aussi. Leurs départ aurait été contre la volonté de Shën.
    Ceux-ci volèrent des bateaux durant la nuit et partirent vers la faille. Callidus fut réveillé promptement. Plus rapidement que jamais, il s'envola vers les rives, longeant le sol pour maximiser sa vitesse et provoquant de fortes trombes dans la cité.
    Il arriva avant eux à la faille et les conjura une dernière fois de faire demi-tour, que leurs mal du pays ne serait que temporaire, qu'il ferait mieux vivre ici. En vain.
    Soit. Pensa-t-il. Soufflant les voiles, agitant la mer, il repoussa les bateaux jusqu'à les faire échouer sur le rivage. Il dégaina son épée et traça d'un geste une ligne sur le sable fin. "Quiconque passera cette ligne sans mon autorisation sera sévèrement puni."

    Son zèle avait fait grand bruit et précipita le deuxième maux de la ville. Une nouvelle faction, "l'Ordre de la sainte Emeline", émergea. Elle semblait diriger par une incarnation de Shën mais Callidus était trop occupé avec les nouveaux importés pour y dédier de son temps.
    Cela provoqua sa perte. Alors que l'heure de la messe approchait, ils attaquèrent la cathédrale et en brûlèrent l'enceinte. Callidus s'interposa, éteignit les flammes mais hésita à répliquer aux attaques, une erreur qu'il regretta amèrement. Calciné, il fut protégé par son père, récupéré par quelques adorateurs puis fut réfugié dans la cache de la cathédrale avec sa femme et sa fille. Il ne pouvait plus dire un mot et pouvait à peine se mouvoir. Il ne voyait plus rien, entendait à peine. Il pris sa fille dans ses bras, lui cachant du mieux possible les yeux. Leurs larmes semblaient comme de l'acide sur sa chair à vif.
    Il supplia Shën de leur venir en aide tandis qu'il entendit le râle de son père, suivit de celui de sa mère.
    Le calme s'installa, il espéra que se fusse finit, naïvement. Ils furent découvert et lui était incapable de se battre. Sa propre faiblesse l'affligeait plus que ses brûlures. Ne plus jamais hésiter. se jura-t-il.
    Tout s'enchaîna : sa femme s'interposa, arrêta les assaillants, mourut, le silence revint. Des siècles d'amour prirent fin en quelques secondes.
    Des heures semblant des jours passèrent et ils furent récupérés. L'Ordre avait dût fuir une fois les patrouilles revenues.

    Il fut récupéré, soigné. Ses articulations furent remplacées, certains organes aussi. Pas le moindre son sortit de sa bouche durant les dix-huit heures d'opérations. Au bout d'une semaine, il découvrit son nouveau corps, fait de cliquetis, au travers de ses nouveaux yeux. Il s'éleva et se dirigea vers la cathédrale. Le pommier était aussi calciné que sa chair, la cathédrale aussi.
    Se déroula, en comité restreint, l'enterrement. Nul ne connaissait le nom de la femme aux cheveux violets, sur la sépulture était seulement marqué "Aimée du Pontife". Une nouvelle fois, il s'écroula, pleurant, de peine cette fois. Il se tourna vers sa fille qui détourna rapidement le regard. Elle non plus ne parlait plus, encore moins à lui. D'ailleurs, elle disparut rapidement après cela.

    À ce moment-là, il comprit pourquoi Shën ne lui était pas venu en aide : c'était une nouvelle épreuve. Une épreuve pour lui faire prendre conscience de sa naïveté. Pour maintenir l'ordre, cette ville avait besoin d'un dirigeant cartésien, capable de prendre les bonnes décisions, implacable. Ils avaient besoin du Pontife.

    Deux siècles passèrent et c'est ainsi que Shën nous sauva de nous-même.

    Pseudonyme : Pontife
    Âge : 19 ans
    Commentaire : Trop de choses à dire donc je me contenterais de "merci",
    que ce soit pour l'accueil, la modification du règlement (encore désolé), ce (sublime) personnage ou encore les futurs RP que j'espère avoir avec chacun d'entre-vous, n'hésitez pas.
    Signature du règlement : Lu et approuvé

    À votre propos
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar

    Feuille de personnages
    Faction: Rautt Stjarna
    Métier: Leader de Rautt Stjarna
    Pouvoirs:
    Importé
    Importé
    Voir le profil de l'utilisateur
    Messages : 60
    Date d'inscription : 28/01/2017
    Localisation : Satkaon
    MessageSujet: Re: [Prédéfinis] Callidus Praetor, Pontife [FINI] Dim 25 Juin - 12:09
    Je te souhaite officiellement la bienvenue !

    _________________
    #9933cc
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    PNJ
    PNJ
    Voir le profil de l'utilisateur http://satkaon.forumactif.com
    Messages : 65
    Date d'inscription : 24/01/2017
    MessageSujet: Re: [Prédéfinis] Callidus Praetor, Pontife [FINI] Mar 27 Juin - 19:01
    Bienvenue Pontife

    Tu es à présent validé ! Tu peux désormais commencer à RP et poster tes demandes pour jouer ici.

    Je t'invite à te rendre dans la partie expérience du personnage dès que possible. Tu pourras y poster un récapitulatif de tes RPs (obligatoire), un résumé de l'évolution de ton personnage, c'est-à-dire les nouveaux pouvoirs qu'il obtient, son état d'esprit et ses changements physiques (obligatoire), et une liste des liens que tu souhaites développer (facultatif).

    Je t'invite également à poster une demande de métier et une demande d'habitation pour finaliser l'intégration de ton personnage à Satkaon, mais ce n'est ni obligatoire, ni urgent.

    Comme signalé dans le règlement nous te demandons au moins une connexion toute les deux semaines, afin de faire vivre au mieux le forum. Au cas où tu serais dans l'impossibilité de respecter cette règle, pense à signaler une absence.

    Si tu as des questions sur quoi que ce soit, le staff est disponible et à ton écoute. Il ne me reste plus qu'a te souhaiter une bonne aventure sur Satkaon.

    Bon jeu !


    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    MessageSujet: Re: [Prédéfinis] Callidus Praetor, Pontife [FINI]
    Revenir en haut Aller en bas
    [Prédéfinis] Callidus Praetor, Pontife [FINI]
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1
    Sujets similaires
    -
    » ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
    » Fiche de personnage prédéfini
    » Fiche de prédéfini ( modèle expliqué )
    » [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
    » Proposer des personnages prédéfinis...

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Satkaon :: Hors RP :: Le cristal de Shën-
    Sauter vers: