Le Capitaine Kazunaga [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Avant tout :: Suivi personnages :: Les présentations :: Validés
avatar

Feuille de personnages
Faction: Insoumis
Métier: Leader des Insoumis
Pouvoirs:
Humain à don
Humain à don
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 32
Messages : 29
Date d'inscription : 16/03/2017
Localisation : Repère des Insoumis
MessageSujet: Le Capitaine Kazunaga [100%] Jeu 6 Juil - 15:25

▬ ft. L Lawliet de Death Note

Âge : 32 ans
Occupation : Leader des Insoumis
Nationalité : Japonais
Orientation sexuelle : Hétéro
Groupe : Humain à dons
Faction : Insoumis

Isamu KAZUNAGA
Caractère
L’éducation traditionnelle et le cursus militaire sont les principaux facteurs qui ont forgé Isamu tout au long de sa vie. De ce fait, c’est un homme pour qui le respect et l’honneur sont des valeurs primordiales. C’est une personne de confiance qui fait toujours passer l’intérêt des autres avant les siens. Doté d’une profonde empathie, il est particulièrement affecté par le malheur. Il n’hésite jamais à aider son prochain quitte à se mettre en danger. Il fait normalement preuve d’énormément de tact et d’une certaine intelligence.

Isamu est une personne plutôt agréable avec qui on se sent en sécurité. Il met rapidement les personnes en confiance et possède ce charisme lui permettant d’être à la place qu’il occupe aujourd’hui, celle de leader.

Depuis son arrivée à Satkaon, l’Insoumis s’est quelques peu endurci. Il s’est particulièrement engagé dans la cause de son groupe et est prêt à tout pour la mener à bien. Considéré comme un terroriste par la population, il accepte de porter cette pancarte et soulever l’étendard des Insoumis, quitte à devenir la cible prioritaire de leurs adversaires.

Plus récemment, Isamu a failli à de nombreuses convictions qu’il défendait. Ces dernières étant rongées par la culpabilité d’avoir mis en danger un être cher. Son sang-froid céda alors à son tour et il prit de nombreuses décisions hâtives, faisant passer ses intérêts avant ceux du groupe et n’hésitant pas à les mettre en danger.

Isamu doit se recentrer car les prochains choix qu’il prendra seront cruciaux pour son avenir et celui des Insoumis.
Pouvoirs et caractéristiques physiques
Liste de pouvoirs :
Pouvoir passif :
- Respiration aquatique
Pouvoir actif :
- Soins [Maitrisé]
- Télékinésie [Maitrisé]
- Manipulation de l’eau [Non-maitrisé]

Caractéristiques spéciales : Isamu a un corps plutôt frêle qui semble fragile. De grosses cernes noires entourent ces yeux fatigués.
Changement physique dû à l'utilisation de ce pouvoir : Une aura bleue entoure ses mains lorsqu’il utilise son pouvoir de soin. Lorsqu’il manipule l’eau, ces yeux deviennent bleus à leur tour.
Histoire

Isamu est le fruit unique d’un modeste couple de Yokohama. Fils d’un père enrôlé dans la marine, il fut principalement éduqué par sa mère qui s’occupait du foyer. Guidée par les plus anciennes traditions japonaises, son éducation fut centrée sur des valeurs comme le respect et l’honneur. Déjà très jeune, Isamu montra une curiosité maladive pour les fonds marins. Les récits racontés par son père berçaient son imagination et il se voyait déjà à la tête d’un puissant navire en quête d’exploration.

Scolairement, Isamu était un bon élève. Plutôt intelligent, c’est sans grande peine qu’il passa d’une année à une autre jusqu’à la fin du cursus obligatoire. Durant ces belles années, l’intérêt du jeune homme pour la navigation s’intensifia grandement. Il lisait énormément, que ce soit des histoires fantastiques comme « 20'000 lieues sous les mers » ou des biographies de grands navigateurs. Plutôt athlétique, il faisait aussi parti de l’équipe de natation de son collège et permis même à ce dernier de gagner un concours régional.

Lorsque vint le moment de décider son avenir, Isamu choisit de suivre les pas de son père et de s’enrôler au sein de la marine japonaise. Sans trop de peine, il passa les divers examens théoriques et pratiques d’entrée pour pouvoir enfin revêtir l’uniforme de sa nouvelle fonction. S’en suivit alors de nombreuses années de profession durant lesquels le jeune homme gagna en maturité, en responsabilité, en courage et bien évidemment en grade. Isamu devint alors un des plus jeunes capitaines de la flotte japonaise et eut le droit de diriger son propre navire. Le jeune homme faisait parti de ces individus qui avaient ce petit « truc ». C’était peut-être une question de charisme ou de confiance, mais c’était un homme que l’on suivait facilement. Il avait cette fibre de leader en lui.

Peu à peu, Isamu se détacha de la branche militaire de la marine. En effet, les récents évènements liés à l’apparition d’individus possédant des pouvoirs avaient conduit à une sorte de chasse, un rapt, que le jeune homme ne cautionnait pas. Son avis sur la chose était assez neutre. Il ne considérait pas ces individus comme des monstres, loin de là. Les chasser car on en avait peur n’était pas une motivation suffisante à agir contre ses plus profondes convictions. Il se tourna alors vers le secteur des recherches et s’intéressa alors grandement à un mystère du monde marin : Le Triangle des Bermudes. Après de nombreuses investigations, il réussit à débloquer un budget auprès de la marine pour mettre sur pied une équipe d’exploration.

Isamu s’entoura alors d’amis proches, tous rencontrés lors de son service, et de quelques scientifiques avant d’entamer le voyage de sa vie : La conquête du Triangle des Bermudes. La traversée fut longue et houleuse mais après de nombreux jours, le navire avait enfin atteint les Bahamas. Le lieu était à la hauteur de sa légende. Déjà au loin, d’épais nuages noirs surplombaient les eaux qui s’agitaient de plus en plus. Le navire suivit alors les courants aquatiques qui l’attiraient inéluctablement vers le centre du Triangle.

La navigation devint alors de plus en plus compliquée. Le navire était fortement malmené par de puissantes vagues qui venaient frapper sa coque et noyer son pont. Le courage des marins présents fut mis à l’épreuve mais la dangerosité de la situation amena le Capitaine à ordonner une retraite du navire. Bien entendu, c’était trop tard et le navire ne répondait à plus aucune manœuvre. L’océan en avait pris le contrôle total. L’équipage courait sur le pont, rattachant les cordages, protégeant ce qu’il pouvait des flots. Isamu tenta de ramener son équipage à l’intérieur mais une puissante vague en fit tomber plus d’un à l’eau. Tout s’accéléra alors quand le navire commença à doucement tourner, puis de plus en plus vite, comme dans un siphon. Isamu ordonna à l’équipage encore présent de s’accrocher à tout ce qu’il pouvait. Sous la puissante force qui pesait, on pouvait entendre le navire craquer, se tordre… tout semblait perdu quand soudain un bref flash lumineux aveugla tout le monde.
Lorsque l’équipage ouvrit les yeux, il n’y avait plus aucun bruit. Il n’y avait plus de pluie battante, plus de tonnerre assourdissant. L’océan semblait aussi calme qu’un mort. Malheureusement, le répit fut bref et quelque chose vint frapper puissamment la coque du navire. Ce n’était pas une vague, pas cette fois. S’armant de jumelles, Isamu regarda autour du navire mais rien n’apparaissait à l’horizon. Aucun navire, juste de la terre au loin. Un deuxième coup vint frapper la coque, assez puissamment pour la déchirer. L’eau pénétra alors dans la moindre fissure possible et la pression déchiqueta alors peu à peu les éraflures pour les transformer ensuite en trous.

Le bateau prenait donc l’eau à grande vitesse quand l’équipage prépara les canots de sauvetage. Malheureusement aucun canot ne put être mis à l’eau avant qu’une nouvelle attaque sous-marine ne déchire le navire en deux. Isamu manqua de peu de tomber à l’eau et réussit à voir une gigantesque ombre qui semblait se faufiler sous la surface de l’eau. La légende du Kraken était-elle vraie ?! Courant à tout va, Isamu releva son équipage blessé et rassembla le peu de personnes encore présentes avec lui près du dernier canot encore utilisable. Il fit monter tout le monde dedans et détacha les sangles une à une pour le faire descendre. Les personnes à bords comprirent alors que le Capitaine n’allait pas quitter le navire mais ce dernier ne laissa personne agir contre sa volonté et lâcha les cordages. Le canot chuta alors d’un peu moins de dix mètres, le navire étant déjà bien sous l’eau. Isamu s’assura que tout le monde était encore à bord et ordonna aux quelques survivants de pagayer en direction du nord, là où de la terre était visible au loin.

Lorsqu’il se retourna, Isamu vit la créature sauter de l’eau telle une baleine, son regard croisant le sien, avant qu’elle ne laisse tomber son corps sur le dernier morceau de navire flottant avec difficulté. Le Capitaine s’accrocha à ce qu’il pouvait et ferma les yeux. Isamu ne sut pas combien de temps il avait perdu connaissance, mais lorsqu’il se réveilla, il était encore dans sa cabine. Sous l’eau. Pris de panique, il tenta en vain de sortir pour remonter à la surface mais après plus de cinq minutes d’apnée, il remarqua qu’il n’avait pas besoin d’air, qu’il pouvait respirer sous l’eau. Passé le choc émotionnel, l’homme s’extirpa de sa prison sous-marine et nagea jusqu’à la surface.
Le monstre semblait avoir disparu. Il n’y avait plus aucun bruit. Isamu cria pour savoir si d’autres hommes avaient survécu à l’attaque. Aucune réponse. Il se mit alors à nager en direction du Nord et tomba sur le dernier canot de sauvetage mis à l’eau. Plus personne à son bord. Étaient-ils tous morts ? Il fallut plus de deux heures à Isamu pour rejoindre la première côte possible. Il arriva alors sur une plage vide, peu avant le lever du soleil. S’extirpant de l’eau, il ne fut capable de faire que quelques pas avant de s’écrouler sur le sable, épuisé.

A son réveil, Isamu se trouvait dans un lit. Quelques rayons de soleil pénétraient dans la pièce entre les morceaux de store rafistolés à la fenêtre. Il y avait un certain brouhaha à l’extérieur. Comme une sorte de marché. Cette idée était fortement influencée par la puissante odeur de poisson qui rôdait. Assis au coin du lit, le Capitaine entendit une porte s’ouvrir dans la pièce d’à côté. Des pas lents résonnèrent sur le parquet grinçant jusqu’à la porte devant lui qui s’ouvrit pour laisser apparaître un vieillard. Ce dernier salua le jeune homme avec engouement. S’exclamant qu’il était content de le voir en vie. Il fit référence au Musaboru, une créature aquatique qui rôdait dans l’océan, et expliqua qu’il était très rare d’en voir des survivants. C’était sans nul doute ce monstre qui avait attaqué le navire. L’hôte ouvrit alors ensuite les stores, illuminant la pièce et invita son invité à venir voir. Isamu se leva alors et s’appuya sur le rebord de la fenêtre pour faire face au port atteint la veille. C’était effectivement une sorte de marché. Les gens fourmillaient çà et là.

Une longue discussion suivit cette rencontre. Le vieillard expliqua à Isamu où il se trouvait. Satkaon, voilà le nom de cette cité. C’était un monde créé par Shën, une sorte de déesse qui était à l’origine de tous les pouvoirs. Isamu fit alors rapidement le lien entre les humains spéciaux de son monde et Satkaon. Ce monde était un refuge pour les personnes dotées d’aptitudes spéciales. Le vieillard expliqua alors à Isamu qu’il était impossible de quitter ce monde une fois rentré et que ce dernier influençait le corps de quiconque y mettait les pieds. Le refuge pris alors doucement des airs de prison aux yeux du Capitaine. Par la même occasion, ce dernier compris que sa faculté à respirer sous l’eau était probablement lié à son arrivée. Le coup ne fut pas très facile à encaisser mais Isamu contint ses questions. Il ne voulait pas manquer de respect à son hôte. Pour remercier ce dernier, Isamu proposa son aide. De cette façon, le jeune homme voulait rembourser sa dette à l’individu qui lui avait sauver la vie. Une dette impossible à rembourser certes, mais c’était mieux que rien.
Le vieillard était pêcheur. Chaque matin, Isamu l’accompagnait alors dans son labeur. Le navire utilisé ne payait pas de mine. A vrai dire, le premier jour, Isamu avait de la peine à croire qu’il était possible de pécher avec un équipement pareil. C’était évidemment sans penser aux éventuels pouvoirs de l’homme qui l’hébergeait. Le vieillard avait la faculté de créer des ultra-sons. Il n’avait alors plus qu’à plonger les mains dans l’eau pour attirer des bancs de poissons entier jusqu’à lui avant de les cueillir avec un filet. Respectueux de la nature, le vieillard ne prenait pas plus que ce qu’il lui fallait pour vivre. De quoi se nourrir et de quoi se faire un peu d’économie. C’était très honorable.

Ce train de vie dura bien un mois. Chaque jour, Isamu en apprenait un peu plus sur ce nouveau monde. L’Eglise Blanche, Shën, Le Pontife, L’Ordre, La Mort, Les Gardiennes, Le Musaboru, les Anciens, Les Importés, Les Humains à dons… une nouvelle pièce s’ajoutait chaque jour à l’énorme puzzle qu’était Satkaon. Un soir, le vieillard se confia un peu intimement à Isamu. Il lui expliqua alors qu’il était venu à Satkaon pour se réfugier des rapts ayant lieu dans le monde humain. Il précisa toutefois qu’étant le seul à posséder des pouvoirs dans sa famille, il était venu ici seul pour ne pas mêler sa femme et sa fille à cela. L’histoire attrista grandement le jeune homme qui ressentait une profonde détresse dans son hôte. Isamu demanda alors les raisons qui faisaient qu’il était impossible de partir. Malheureusement, aucune réponse. Le vieillard expliqua que beaucoup de choses ici n’étaient pas réellement expliqués. On vivait avec. Cette idée déplaisait fortement à Isamu. Le jeune homme creusa alors de plus en plus et demanda à son hôte s’il pensait réellement être dans un refuge. S’il se sentait vraiment en sécurité ici. La réponse fut très évasive. La nostalgie de sa famille semblait prendre le pas sur l’hypothétique « sécurité » que ce lieu offrait. Isamu ne voyait là qu’une prison dont les clés étaient gardés par l’Eglise Blanche. Mais pourquoi ? Là était la question. Isamu expliqua alors à son hôte qu’il ne comptait pas rester ici éternellement et qu’il trouverait un moyen de partir. Il promit alors au vieillard que lorsque ce jour arrivera, il l’emmènera avec lui pour retrouver sa famille.

Jusque-là, Isamu n’avait pas encore vraiment visité la cité et c’était contenté de resté dans les banlieues annexes et le port. Le vieillard lui avait déconseillé de trop se balader car les « étrangers » étaient parfois mal vus. A vrai dire, Isamu comprenait bien cela car voir une personne qui vous a chassé de son monde vivre dans le vôtre… ça a un caractère assez ironique. Malheureusement, malgré ces précautions, les problèmes vinrent chercher le jeune Capitaine. En effet, des hommes entendirent parler d’un nouvel arrivant qu’un vieillard hébergeait. Un soir, alors qu’Isamu et son hôte mangeait, un groupe d’individu pénétra dans la maison et s’attaqua à « l’étranger ». Isamu tenta de se défendre mais face à des individus de la sorte, c’était trop difficile. Passé à tabac, le Capitaine s’écroula dans un coin de la pièce et entendit ensuite alors le vieillard se faire battre à son tour pour trahison.

Bien défoulés, les hommes quittèrent les lieux en laissant nos deux protagonistes à l’agonie. Isamu se releva avec difficultés et s’approcha alors du vieillard qui semblait bien mal au point. Il prit l’une de ses mains dans la sienne et la serra en le secouant légèrement pour qu’il ne perde pas conscience. Une lueur bleue s’échappa alors de sa main et il sentit comme une vague d’énergie l’habiter. Isamu regarda alors ses mains avec interrogation et les posa sur les blessures du vieillard. Les plaies semblaient arrêter de saigner mais ne se refermaient pas. Le jeune homme comprit qu’un nouveau pouvoir l’habitait mais qu’il n’avait pas assez de force pour aider son ami. Le vieillard leva avec difficulté ses mains pour saisir les poignets d’Isamu en lui demandant d’arrêter car cela était inutile. Avec difficulté, le jeune homme se résigna à écouter le vieillard. Après quelques échanges, le pêcheur s’évanouit avant de mourir. Isamu rassembla toutes ses forces et parti alors rapidement avant que le corps ne se transforme en Gardienne. A partir de là, Isamu décida de tout mettre en œuvre pour quitter ce monde et sauver, avec lui, toutes les personnes bloquées ici.

Tapis dans l’ombre de l’Eglise-Blanche, Isamu commença alors à rassembler des partisans de sa cause. Evidemment, étant comme un paria, il se tourna d’abord vers les endroits malfamés de la cité. Avec surprise, il constata alors que de nombreuses personnes rejoignaient sa pensée sur le côté carcérale de Satkaon. Toutefois, le mouvement engendré par Isamu prit une puissante ampleur lorsqu’il fit la rencontre d’un homme : Thibalt Eizen.

Cet homme vivait à Satkaon depuis plus d’une dizaine d’années. Il y vivait en compagnie de ses deux filles, Candice et Alice. Ils faisaient partis de ce qu’on appelait les importés. Des personnes déjà dotées de pouvoir dans le monde humain. Ils étaient donc le genre d’individus que les humains avaient chassés de leur monde. Malgré toutes ces différences, les deux hommes trouvèrent en l’un et l’autre des points communs dont notamment le plus important : L’envie de quitter Satkaon. Si Isamu désirait simplement rejoindre son monde, Thibalt, quant à lui, désirait pouvoir retrouver sa femme et la ramener ici auprès de lui et ses filles. Un objectif noble qu’Isamu respectait profondément.

Au fil du temps, les deux partenaires devinrent des amis et élevèrent ensemble leur cause jusque-là ignoré de l’Eglise Blanche. Durant cette période, Isamu développa un puissant pouvoir de télékinésie. Thibalt expliqua alors au jeune homme que son corps était particulièrement réceptif à l’énergie magique de ce monde et que l’apparition de ses pouvoirs en était une preuve incontestable.
Le groupe initialement lancé par Isamu prit le nom des Insoumis et les premiers affrontements, principalement contre l’Eglise Blanche, commencèrent. Thibalt et Isamu partageaient les mêmes idéaux. Aucun des deux ne souhaitait imposés leurs volontés. Aucun ne désirait apporter de la douleur à quiconque. Il était par exemple hors de question de tuer des personnes. L’intérêt commun prévalait toujours sur l’intérêt personnel. Thibalt fut alors approcher par l’Eglise Blanche. L’homme, d’une droiture sans égale, était une réelle menace. Heureusement pour les Insoumis, la fidélité de Thibalt, maintenue par une profonde amitié envers Isamu, maintint la volonté du sorcier à combattre l’Eglise Blanche. Face à cette cohésion, l’Eglise Blanche décida qu’il fallait frapper fort et mis tout en œuvre pour assassiner Thibalt. Manipulant ses filles, le Pontife arriva à atteindre le sorcier qui dû lui faire face pour sauver l’une d’elle, Candice. De justesse, Isamu parvint alors à soigner les blessures mortelles de la demoiselle mais cela coûta néanmoins la vie du puissant sorcier qui protégea sa fille et son ami. Suite à cela, les Insoumis montèrent Isamu à leurs têtes, malgré lui, et il se jura de combattre au nom de son ami.

Les années passèrent et le groupe continua à rassembler des forces et agir pour s’échapper de ce monde. Afin de la protéger, Isamu avait décidé de ne pas mêler Candice à ses actions sans pour autant l’oublier. De loin, il la surveillait tout de même. L’homme se sentait profondément coupable de la mort de Thibalt. Protéger sa fille était comme une promesse qu’il lui avait faite… Concernant ses pouvoirs, Isamu devint de plus de plus en puissant. Toutefois, cela avait des répercussions sur son corps. A mesure que ses forces psychiques augmentaient, sa force physique quant à elle diminuait. En quelques années à Satkaon, il avait perdu toute sa masse musculaire et était devenu un homme plutôt chétif, presque fébrile visuellement. Beaucoup pensait que cela résultait de l’utilisation de ses pouvoirs par fainéantise mais c’était faux. Bientôt, Isamu n’allait plus être capable de faire quoi que ce soit de ses mains. Lui-même le savait… L’insomnie était constante et son visage présentait donc de long trait de fatigue. A vrai dire, le chef Insoumis semblait aller mal et même s’il le cachait tant bien que mal, cela se saurait bientôt. Isamu savait qu’il ne pouvait rester à Satkaon plus longtemps. De plus, un nouveau pouvoir semblait gentiment faire son immersion…

Bloqué dans sa cause, Isamu comprit que le Pontife devait être éliminé. La vengeance animait certainement quelques peu ce dessein mais la mort de ce monstre allait aussi permettre aux Insoumis d’aller de l’avant. Pour ce faire, Isamu dû néanmoins se résigner à faire appel à Candice. Si jusque-là il l’avait gardée à l’écart, c’est avec peur qu’il lui demanda de l’aide. Malheureusement, ses peurs furent fondées et le Pontife enleva la demoiselle sous les yeux du chef Insoumis. Ce nouvel échec affecta particulièrement le Capitaine qui se noya lui-même dans la détresse et la culpabilité. Il mit alors de côté les idéaux du groupe pour se concentrer sur le sauvetage de Candice. Pour ce faire, il s’approcha d’un autre groupe agissant dans l’ombre : Les Rautt Stjarna.

Isamu et Vinur, leur chef, approchèrent la grande Cathédrale et y pénétrèrent en faisant passer Isamu comme un prisonnier. Le piège se referma alors sur les deux hommes qui durent affronter les forces de l’Eglise Blanche. Vinur pu alors s’échappé des prisons tandis qu’Isamu fut capturer par les inquisiteurs.

A ce jour, personne à Satkaon ne sait encore si Isamu est vivant ou mort. Personne ne sait où se trouve Candice ni-même Vinur. Toutefois, on peut entendre un bruit de chaînes résonner au fond de la prison de la Cathédrale. Quelqu’un s’y trouve et ce quelqu’un n’est pas décidé à y rester.

Pseudonyme : Omni
Âge : 27 ans
Commentaire : ♥
Signature du règlement : Lu et approuvé

À votre propos
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnages
Faction: Neutre
Métier: Actrice
Pouvoirs:
Importé
Importé
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 22
Messages : 22
Date d'inscription : 07/04/2017
MessageSujet: Re: Le Capitaine Kazunaga [100%] Jeu 6 Juil - 17:01
Rebienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnages
Faction: Neutre
Métier: aucun
Pouvoirs:
Importé
Importé
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2017
MessageSujet: Re: Le Capitaine Kazunaga [100%] Ven 7 Juil - 17:52
Rebienvenue parmis nous leader des Insoumis! Twisted Evil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnages
Faction: Insoumis
Métier: Leader des Insoumis
Pouvoirs:
Humain à don
Humain à don
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 32
Messages : 29
Date d'inscription : 16/03/2017
Localisation : Repère des Insoumis
MessageSujet: Re: Le Capitaine Kazunaga [100%] Ven 7 Juil - 18:46
Merci beaucoup à vous ♥️
Fiche terminée Smile !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur http://satkaon.forumactif.com
Messages : 65
Date d'inscription : 24/01/2017
MessageSujet: Re: Le Capitaine Kazunaga [100%] Ven 7 Juil - 22:32
Bienvenue Isamu Kazunaga

Tu es à présent validé ! Tu peux désormais commencer à RP et poster tes demandes pour jouer ici.

Je t'invite à te rendre dans la partie expérience du personnage dès que possible. Tu pourras y poster un récapitulatif de tes RPs (obligatoire), un résumé de l'évolution de ton personnage, c'est-à-dire les nouveaux pouvoirs qu'il obtient, son état d'esprit et ses changements physiques (obligatoire), et une liste des liens que tu souhaites développer (facultatif).

Je t'invite également à poster une demande de métier et une demande d'habitation pour finaliser l'intégration de ton personnage à Satkaon, mais ce n'est ni obligatoire, ni urgent.

Comme signalé dans le règlement nous te demandons au moins une connexion toute les deux semaines, afin de faire vivre au mieux le forum. Au cas où tu serais dans l'impossibilité de respecter cette règle, pense à signaler une absence.

Si tu as des questions sur quoi que ce soit, le staff est disponible et à ton écoute. Il ne me reste plus qu'a te souhaiter une bonne aventure sur Satkaon.

Bon jeu !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Capitaine Kazunaga [100%]
Revenir en haut Aller en bas
Le Capitaine Kazunaga [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» Le vocabulaire du Capitaine Haddock
» capitaine et veteran de minas tirith en "nmm"
» Furibard (capitaine nain customisé...)
» Le capitaine Biceps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Satkaon :: Avant tout :: Suivi personnages :: Les présentations :: Validés-
Sauter vers: